Je ne manquerai pas de Piments forts cet été!

Des plats épicés, j’adore ça. Il y a toujours quelques sauces fortes dans le réfrigérateur, comme la Sriracha et autres marques exotiques.

Depuis un an environ, je consomme de plus en plus des piments forts au lieu de sauces. J’adore ce petit goût unique qui varie selon les variétés, c’est souvent fruité, parfois floral, mais il faut savoir saisir la saveur avant que la cavalerie arrive pour semer des braises incandescentes sur votre palais innocent.

Trêve de poésie.

J’ai l’habitude de m’approvisionner en piments Habanero au Metro Plus Vaudreuil-Dorion, mais on dirait qu’il n’y a pas un gros roulement et leur fraicheur laisse parfois à désirer.

Mercredi dernier, en faisant ma petite randonnée quotidienne en vélo, j’ai fait un stop à la Jardinerie Chez Ben, il y a un petit kiosque « Libre-Service » sur le bord de la route et de temps en temps je vais jeter un coup d’oeil sur ce qui s’y trouve. Et qu’ai-je trouvé pensé vous? Je vous le donne en mille, des piments forts, et des très, très forts.

Mais le plus beau, c’est que Benjamin Thauvette, le propriétaire de l’endroit, offre des plants de piments forts, et des très, très, très forts 🙂

La belle affaire! Avec un plant de Piments, je n’aurai plus de problèmes d’approvisionnements!

Benjamin m’a montré des plants de piments ghosts (aussi connues sous le nom de Bhut Jolokia) qui font 1 000 000 d’unités sur l’échelle de Scoville. C’est pas mal trop fort pour moi, mais faudrait bien que j’y goûte…

Pour votre information, le piment le plus fort du monde est le Carolina Reaper, répertorié de 2013 à 2017 de 1,569,300 à 2,200,000 scoville.

C’est plutôt un Habanero Primero Red (nom scientifique: Capsicum chinense, nom québécois: Appelle les pompiers) que j’ai décidé de m’offrir. À 200,000 Scoville (la sauce Tabasco tire entre 2,500 et 5 000), je vais en avoir pour mon argent. Sois dit en passant, le plant m’a coûté $23.

C’est une très jolie plante, il y a quelques piments qui sont déjà prêts à être consommés (voir la photo). J’adore le goût, mais dois vous dire que c’est traitre, après en avoir pris une bouché, l’effet de chaleur peut prendre une « trentaine » de secondes avant de se déclarer. Sur la Pizza, c’est divin!

Pour plus d’informations:

La Science des piments forts

Manon dans une autre Dimension

Morceaux de bouvier libernois, enfin, quelque chose come ça…

Mouah ah ah ah…

Caméra: iPhone
Traitement: iPad

Un ciel qui ne cesse de surprendre

Le cadre est souvent le même mais le ciel des couchers de soleil au quai municipal à Les Cèdres, s’épivarde tel un Picasso sur l’acide.

Merci à Kerstin Frank à qui j’ai emprunté la [texture set IX 43](https://flic.kr/p/eyJTFt).

Caméra: iPhone

Traitement: iPad

Traitement exhaustif

Je me suis fait plaisir en travaillant sur une série de photos (HDR) prisent sur mon iPhone. J’ai mis environ 3 heures, utilisé 5 logiciels (tout le traitement a été fait sur iPad) avant de me déclarer satisfait. 

La applications utilisées sont :

Prise d’images sur iPhone

Traitement sur iPad

Je le dit souvent mais vraiment, l’iPad Pro c’est toute une machine de production Multimédia.

Le Pitou d’en haut

Ça fait un petit bout que j’ai acheté Lumafusion, une application d’édition de vidéos sur iPad, mais j’avais pas de sujet qui si y prêtait. Hier en apercevant Mike batifoler dans la pelouse, l’occasion ne pouvait pas être plus belle.

Les photos et clips vidéos ont été prisent sur iPhone.

Le Pitou d’en haut

Affinity Photo sur iPad, c’est vraiment puissant!

On trouve aussi d’excellent tutoriels sur Youtube.

J’ai un nouvel iPad pro depuis 2 semaines, avec le fameux « Apple pencil » ça fait toute une solution de traitement de photos.

Image d’un bar commun  que j’ai pris dans le canal Soulanges.

 

Camera : iPhone